5 ans de chantier pour 1 800 m de tunnel

Au regard des caractéristiques des sous-sols et des contraintes urbaines, deux techniques d’excavation ont été retenues pour réaliser le tunnel du prolongement de la ligne 4. De la partie existante jusqu’à la station Bagneux* (800 m environ), le métro passera à 15 m de profondeur. Il sera donc creusé en souterrain. Les nuisances des travaux en surface seront donc limitées. De la station Bagneux* jusqu’à l’extrémité de la ligne (1 000 m environ), la ligne 4 peut passer juste au-dessous de la voirie. Le tunnel sera alors creusé à ciel ouvert. Il modifiera sensiblement l’espace urbain cinq ans durant.

 

Un arbre replanté pour un arbre supprimé

Les travaux à ciel ouvert et l’implantation des bases du chantier du prolongement de la ligne 4 empiètent sur des espaces verts et affectent des plantations, dans le square de la cité des Martyrs de Châteaubriant et sur l’avenue Henri-Barbusse principalement. Les arbres situés à proximité des chantiers doivent être protégés. Les interventions touchant au milieu naturel seront autant que possible planifiées dans les périodes les moins préjudiciables aux écosystèmes. Un programme de reconstitution des plantations est prévu, selon le principe « un arbre replanté pour un arbre supprimé ».

 

*nom provisoire de la station