Que sait-on de la coupe coronale et des troubles liés à cette partie du cerveau ?

Rate this post

En regardant de près l’anatomie humaine, vous découvrirez assez de choses importantes. L’une des parties révélées par l’observation de l’anatomie de l’homme est la coupe coronale. Qu’est-ce que c’est ? Quelles sont les maladies qui peuvent affecter cette partie du corps ? Tous les détails dans ce guide.

Coupe coronale : qu’est-ce que c’est ?

L’anatomie humaine est assez complexe et permet de visualiser les différentes parties du corps humain. En observant attentivement les images proposées par les appareils utilisés en imagerie médicale, on se rend compte que la coupe coronale se trouve à une position parallèle au plan frontal.

Cette partie est aussi strictement perpendiculaire à une autre coupe nommée coupe horizontale ou axiale. Elle se situe non loin de la coupe sagittale qu’on appelle aussi la coupe transversale. En médecine, on dit que la coupe coronale correspond à une image de face.

Il est également utile de connaître la notion de suture coronale qui est absolument en lien avec la coupe coronale. Dans le domaine de l’anatomie, la suture coronale est associée l’articulation située précisément entre l’os frontal et les deux os pariétaux. La suture coronale est aussi celle qui unit les deux moitiés de l’os coronal.

Encore appelée suture frontale, elle part du point voisin de son angle latéral supérieur pour revenir à la partie correspondante de l’autre côté après avoir traversé de manière verticale la voûte du crâne. Cette suture est d’une importance capitale dans l’anatomie du cerveau, car elle borne en arrière l’os qui forme le front et la voûte supérieure des orbites.

Lire  Fortacin : tout ce qu’il faut savoir sur le médicament

Quel est le problème fréquent lié à la coupe coronale ?

L’un des problèmes fréquents qui affecte la coupe coronale a pour nom craniosynostose. Fréquente chez les enfants, cette maladie peut engendrer de malformations du crâne, notamment chez les nouveau-nés. Ce trouble se présente sous différentes formes chez les patients. Par exemple, les variantes les plus connues de la craniosynostose sont :

  • La scaphocéphalie ;
  • La plagiocéphalie ;
  • La trigonocéphalie ;
  • La brachycéphalie.

Causes de la maladie

En réalité, il existe chez les enfants, certains os du crâne ou ceux de la coupe coronale qui ne sont pas bien soudés entre eux. Ils sont plutôt reliés les uns autres par un tissu cartilagineux nommé suture. Grâce à ces sutures, le crâne s’étend de manière régulière et symétrique, permettant alors le bon fonctionnement de cette partie du corps. Cependant, lorsque l’une de ces sutures s’ossifie rapidement, cela entraîne une malformation.

Les symptômes fréquents

Dès la première année de vie, la maladie est déjà très visible chez certains enfants. Les symptômes remarqués sont dans un premier temps l’asymétrie de la boîte crânienne et la fermeture précoce et excessive de la fontanelle antérieure. Dans la réalité, la tête de l’enfant est très étroite tout en longueur.

Parfois, on peut observer aussi que le crâne de l’enfant est triangulaire et pointu à la fois. En comparaison à un fer à repasser, ce symptôme est connu en médecine sous l’appellation trigonocéphalie. Dans d’autres cas, l’arrière de la tête présente alors une asymétrie presque non positionnelle. Notons que la liste n’est pas exhaustive.

Lire  Neomagnesium avis : ce magnésium est-il disponible en pharmacie ?

Traitements possibles

Dans la majorité des cas, le problème se résout après une intervention chirurgicale. Cet acte fait intervenir plusieurs spécialistes, dont les neurochirurgiens maxillo-faciaux. Lors de l’intervention, il s’agit le plus souvent de retirer du crâne certaines parties et de remodeler d’autres parties. À la fin, tout est assemblé à l’aide d’une micro-vis et des microplaques en titane.

Laisser un commentaire