Maniaco-dépressif : comment reconnaître une personne atteinte de ce trouble ?

Rate this post

Presque tous les humains connaissent à une période de leur vie des moments de turbulence au niveau de leur humeur. Lorsque cet état devient le quotidien d’une personne, alors il ne s’agit plus d’un simple changement d’humeur passager, mais plutôt d’une pathologie clinique. Concrètement, on parle de maniaco-dépression ou de trouble bipolaire qui est un mal caractérisé par une alternance entre une humeur dépressive et son contraire. Dans ce guide, découvrez les indispensables sur cette maladie.

La maniaco-dépression, de quoi s’agit-il ?

Encore appelée trouble bipolaire, la maniaco-dépression est une pathologie clinique qui entraîne un grand déséquilibre des neurotransmetteurs dans le cerveau. Bien que les chercheurs incriminent aussi la constitution génétique du sujet atteint, d’autres facteurs jouent également un rôle non négligeable dans la survenue du mal. Il s’agit par exemple de :

  • La famille ;
  • Les milieux sociaux ;
  • Le stress ;
  • Les blessures ;
  • Les milieux de travail ;
  • Une maladie ;
  • Un déséquilibre hormonal.

La maniaco-dépression se manifeste par un changement d’humeur qui peut varier, passant d’une humeur légère à une humeur grave. Cette situation peut durer des jours et parfois même des semaines selon le niveau de gravité du problème.

Le trouble bipolaire se caractérise surtout par des sautes d’humeur inexplicables qui commencent par un grand sentiment de bonheur et d’exaltation qui peut très rapidement virer en sentiments de désespoir et de tristesse. Chez certains patients, le trouble se présente sous la forme d’une croyance fortement enracinée. La personne peut se considérer comme une sorte de superhomme dotée de capacités physiques et intellectuelles exceptionnelles, voire surnaturelles.

Lire  Quel avis se faire sur l’efficacité du complément alimentaire Diaetolin ?

Cette pathologie débute entre l’âge de quinze et vingt-cinq ans. La pathologie peut amener le patient à commettre des actes excessifs, tels que des dépenses excessives, une propension aux pratiques sexuelles à risque, une consommation exagérée de liquides alcooliques ou de stupéfiants.

Le maniaco-dépressif prend toujours des décisions imprudentes qui lui créent des problèmes dans la majorité des cas. Il est généralement compliqué de vite reconnaître la maniaco-dépression, car ses manifestations sont presque les mêmes que celles d’une dépression nerveuse ou d’une dépression chronique bipolaire. Pour être certain qu’il s’agit d’un trouble dépressif, il faut plusieurs diagnostics avant de repérer le mal et de mettre en place une stratégie de traitement optimal.

Top 4 signes pour identifier un maniaco-dépressif

Avec un peu d’attention, certains signes concrets peuvent attirer votre vigilance sur l’état de bipolarité d’une personne. Voici une liste non exhaustive de signes qui permettent de détecter un maniaco-dépressif :

Les dérangements émotionnels

Quand on parle de perturbations ou de dérangements émotionnels, ce sont les émotions qui changent anormalement. Une difficulté importante à orienter le stress et le développement de troubles de l’addiction sont autant de symptômes qui permettent d’identifier le maniaco-dépressif. Au début de la phase maniaque, le malade présente aussi une forte réactivité à l’ambiance.

Une augmentation exagérée de la confiance en soi et l’apparition d’idées de grandeur

Au niveau de la pensée, les personnes souffrantes de la maniaco-dépression vont très mal. La maniaco-dépression entraîne une augmentation de l’estime de soi. Les sentiments de grandeur et de toute-puissance naissent de plus en plus.

Lire  Prendre sa tension artérielle sans appareil : comment procéder ?

Le patient tient des discours qui ne sont pas en phase avec son statut. Il peut tenir des propos grandiloquents et se penser comme l’instigateur des grands changements qui se passent dans ce monde. En plus de cette grande confiance en soi dont il fait preuve, il s’expose intentionnellement à des habitudes risquées, telles que les relations sexuelles non protégées, la conduite dangereuse, l’abus de stupéfiants, etc. Il présente un comportement dualiste qui le rend complètement méconnaissable.

L’hyperréactivité et l’agitation

Très agité, le maniaco-dépressif est aussi hyper-réactif. Comme par hasard, il devient très énergique, capable de travailler sans arrêt. Il est capable de s’investir dans le même temps sur tous les fronts et de pratiquer de nombreuses activités à la fois.

La pensée des maniaco-dépressifs est accélérée. Vous allez constater que les idées fusent, viennent comme un grand flot et ne présentent généralement pas de lien cohérent. En parlant, on peut remarquer une rapidité inhabituelle dans le discours. Le maniaco-dépressif n’est traditionnellement pas concentré. Ce manque de concentration détourne rapidement son attention de l’essentiel.

maniaco dépressif

Un désordre physiologique

Le maniaco-dépressif manque de sommeil. Il est confronté à une tendance à l’insomnie et à une absence de la sensation de fatigue. Il est animé d’une énergie débordante et d’une hyperactivité cérébrale. L’appétit du patient est touché. Au fil du temps, le malade devient de plus en plus maigre. En effet, il ne ressent plus le besoin de manger. La pathologie peut toucher aussi l’activité sexuelle. Les désirs et l’envie sexuels augmentent avec un besoin excessif de faire l’amour presque tous les jours.

Lire  La prostate peut-elle diminuer de volume ?

Laisser un commentaire