Polycorie : qu’est-il important de savoir à propos de ce trouble ?

Rate this post

L’œil est l’un des organes les plus importants au niveau du corps humain. Celui-ci dispose d’une haute précision et toute perturbation de sa structure anatomique rejaillit automatiquement sur la qualité de la vision. C’est en cela qu’il est fortement recommandé d’entretenir efficacement vos yeux pour vous assurer une vision optimale pendant le plus de temps possible. Ainsi, parmi les troubles oculaires capables de survenir au niveau de l’œil se trouve la polycorie. Vous désirez en savoir plus sur cette dernière ? Découvrez-en davantage à travers cet extrait.

Polycorie : comment se manifeste la maladie ?

La polycorie est un trouble oculaire affectant les pupilles. Cette dernière se caractérise par la présence de plusieurs de ces pupilles à l’intérieur du même iris. Ainsi, dans le cas où deux pupilles sont présentes au niveau d’un iris commun, il est question de diplocorie. Par contre, lorsqu’il s’agit de trois d’entre elles, le sujet affecté est porteur d’une triplocorie.

De manière générale, la polycorie surgit durant l’enfance. Cependant, il peut arriver que le trouble n’apparaisse qu’à l’âge adulte ou qu’il ne soit détecté qu’à la fin de vie de l’individu concerné. Néanmoins, vous devez savoir que la polycorie est un trouble d’une extrême rareté au sein de la population avec une prévalence inférieure à 0,000 5 %.

Quels sont les différents types de polycorie ?

Le trouble de polycorie peut avoir une origine post-traumatique, mais aussi congénitale. Il est alors possible de distinguer :

  • La polycorie acquise : à la suite d’un choc ou d’une opération à l’œil, le tissu cicatriciel est capable de donner l’impression de scinder votre pupille.
  • La polycorie naturelle : celle-ci peut s’avérer être une diplocorie réelle encore appelée vraie diplocorie ou une pseudopolycorie.
Lire  Que sait-on de la coupe coronale et des troubles liés à cette partie du cerveau ?

La polycorie véritable se caractérise par la présence au niveau d’un même iris d’une multitude de réelles pupilles. Ce qui signifie que la totalité des pupilles d’un œil est accompagnée de son système de muscles et répond aux diverses sollicitations lumineuses.

De plus, étant donné que dans ce cas précis, les pupilles disposent de muscles sphinctériens qui leur sont propres, chacun d’eux peut donc se dilater et rétrécir. Votre vision peut alors très rapidement se retrouver impactée.

La pseudopolycorie quant à elle représente un iris comportant des perforations pupilliformes multiples. Ces derniers sont des trous qui d’apparence ressemblent à une véritable pupille, mais dont le fonctionnement en est totalement différent. Toutefois, sachez que ces trous ne représentent en aucune manière un danger pour votre vision.

polycorie 1

Quelques causes et conséquences de la polycorie

Les raisons pouvant expliquer l’apparition d’une polycorie sont nombreuses. Pour ce qui est d’une polycorie acquise, cette dernière peut être provoquée par des facteurs traumatiques, pathologiques ou encore chirurgicaux comme une excision partielle de l’iris ou une iridectomie.

Dans le cas d’une polycorie véritable, les causes sont beaucoup plus de nature embryonnaire. Il peut s’agir par exemple d’une anomalie survenue pendant la formation d’un œil.

En ce qui concerne les conséquences liées à la polycorie, il faut savoir que l’individu porteur de ce trouble n’encourt pas de graves dangers. Mais cette affection peut s’avérer très difficile à endurer au quotidien parce qu’elle est capable d’engendrer une diplopie, des éblouissements et aussi de flouter votre vision.

Quel traitement pour corriger le mal ?

Compte tenu de la rareté d’une polycorie, les traitements employés jusque-là tiennent du compte du cas personnel de chaque individu. De plus, certains de ces troubles ne nécessitent absolument aucune intervention.

Lire  Prostalim Xr : notre avis complet sur cette solution contre la prostate

Toutefois, vous pouvez recourir à une pupilloplastie dans le but de fusionner vos pupilles afin de recevoir une source de lumière unique.

Laisser un commentaire