Poussée dentaire et vomissement : y a-t-il un lien ?

Rate this post

Tout Homme a besoin des dents pour bien mâcher les aliments qu’il consomme, mais malheureusement, il ne naît pas avec. Ce n’est qu’après la naissance que tout enfant commence avec le processus de la poussée des dents. Ainsi, la poussée dentaire se propose comme un événement très important et passionnant dans la vie de chaque bébé. C’est en traversant cette étape de sa vie qu’il pourra maintenant commencer par manger toutes sortes d’aliments qui lui plaisent. Cependant, cette période dans la vie d’un nourrisson reste toujours une expérience très amère. La traversée de cette période crée aussi beaucoup d’inquiétudes chez les parents, surtout les jeunes parents encore que les symptômes diffèrent en fonction de chaque bébé. Focus !

Le processus de dentition : à quand le début ?

Dans la généralité, la plupart des bébés commencent à pousser leurs premières dents à l’âge de 4 à 7 mois. Ils sortent en premier les dents du bas connues sous l’appellation de chevilles avant de sortir par la suite les dents centrales du haut. Au bout de 2 années, les autres dents sortent l’une après l’autre des gencives. Si tout se passe très bien, tout enfant devrait normalement pousser toutes ses 20 premières dents à l’âge de 3 ans. En termes plus clairs, les nourrissons démarrent leur dentition après 4 ou 7 mois de leur naissance. Ainsi, à 3 ans déjà, ils détiennent leurs 20 premières dents.

Lire  Qu’est-ce que l’arthrose ?

Les vomissements en période de dentition : est-ce une chose normale ?

En période de poussée dentaire, chaque enfant ou nourrisson présente des symptômes assez particuliers. Il n’est donc pas possible d’affirmer que lors de la dentition votre bébé présentera nécessairement tel ou tel signe. La manifestation de ces symptômes diffère généralement selon l’état de santé de votre petit trésor. Toutefois, on peut vous assurer que durant cette étape de sa vie peut s’irriter très facilement et perdre complètement l’appétit. Ces deux symptômes s’observent plus généralement chez la plupart des bébés en âge de dentition.

Par ailleurs, en dehors des symptômes mineurs ou légers, il y en a qui sont plus ou moins graves, notamment la fièvre, les vomissements et la diarrhée. Lorsque l’un de ces signes se présente chez votre toutou, ne perdez pas de temps pour faire une consultation médicale. La plus grande préoccupation ici, c’est de savoir si la dentition est vraiment à l’origine des vomissements, puisque cette tendance est très controversée. Toutefois, jusqu’à présent, il n’y a encore aucune étude clinique qui prouve le lien qui existe entre la poussée dentaire et les vomissements.

Nombre d’experts estiment simplement que la survenance des douleurs localisées ne permet pas à la poussée des dents d’engendrer des symptômes ailleurs au sein de l’organisme. Le cas des vomissements, de la diarrhée et des éruptions cutanées peut être donc exclu de ce panel. Dès que vous constatez que votre bébé est en train de vomir ou présente un autre signe sérieux, précipitez-vous chez un spécialiste (pédiatre, médecin de famille…). Abstenez-vous de soigner votre enfant par vous-même, puisqu’il n’y a pas encore des solutions de traitement proposé pour ça, qu’elle soit naturel ou nom.

Lire  Prostamin forte : composition, bienfaits, posologie et coût

Un bébé qui vomit pendant la dentition : les causes

La poussée des dents se fait généralement durant toute la vie d’un bébé ou nourrisson, en tout cas la majeure partie de sa vie. Cette période de dentition coïncide alors en même temps avec la période de croissance de votre bout de chou qui souffre déjà des douleurs relatives à la croissance. C’est l’une des raisons principales pour lesquelles beaucoup d’entre nous attribuent à tort la plupart des symptômes à la dentition. Toutefois, plusieurs recherches scientifiques ont essayé de démontrer que la congestion, la diarrhée, la toux, les vomissements, les troubles de sommeil, la forte fièvre (102 °F) ne sont liés en rien à la poussée dentaire.

Un exercice (étude) clinique sur 125 jeunes enfants a montré que ces différents symptômes ne sont pas significativement associés à l’apparition des dents. L’AAP explique qu’au cours de cette période, votre bébé perd l’immunité passive qu’il détient contre les anticorps maternels, ce qui expose votre trésor à un éventail considérable de maladies. De même, il est susceptible d’être attaqué par les bactéries et les virus. Il y a de fortes chances que la cause réelle des vomissements de votre nouveau-né soit ailleurs.

poussée dentaire vomissement

La gestion des symptômes de la dentition est-elle possible ?

Par le passé, la non-compréhension de la dentition pousse beaucoup de personnes à recourir à des pratiques assez prohibées ou archaïques, voire dangereuses. Certains se permettaient même de couper les gencives des enfants en pensant qu’ils soulagent la douleur de ceux-ci alors qu’ils les exposent aux infections et d’autres difficultés plus sévères. En outre, la poussée des dents peut provoquer les symptômes suivants chez les bébés :

  • Baver ;
  • Mastication ;
  • Pleur fréquent ;
  • Perte d’appétit ou changements de fréquence alimentaire ;
  • Irritabilité ;
  • Troubles de sommeil ;
  • Gonflement, rougeur… des gencives.
Lire  Nutravision avis : que dire de ce complément alimentaire qui agit contre les problèmes des yeux ?

Face à ces différents problèmes, le parent peut frotter ou masser les gencives de son enfant pour soulager la sensibilité et la gêne avec son doigt ou tout autre objet propre (anneau…), aliment. Il existe encore d’autres solutions pour gérer ce souci.

Laisser un commentaire