Aérateur transtympanique : Un traitement pour les troubles de l’oreille moyenne

Rate this post

Les troubles de l’oreille moyenne, tels que les otites moyennes aiguës récurrentes et les otites séreuses chroniques, peuvent entraîner des problèmes d’audition et de développement du langage, surtout chez les enfants. Pour traiter ces affections et prévenir les complications, un dispositif médical appelé aérateur transtympanique est utilisé. Cet article vous donne plus de détails sur l’aérateur transtympanique.

Qu’est-ce qu’un aérateur transtympanique ?

L’aérateur transtympanique, également connu sous le nom de drain transtympanique, est un appareil de drainage et d’aération de l’oreille moyenne qui est inséré dans le tympan. Il est utilisé dans le traitement de divers troubles liés à l’oreille moyenne.

Le tympan, une fine membrane qui sépare l’oreille externe de l’oreille moyenne, peut être affecté par des affections telles que l’otite moyenne aiguë et l’otite séreuse. Dans ces cas, l’oreille moyenne est chargée de sécrétions, ce qui entrave son fonctionnement normal. L’aérateur transtympanique permet de drainer ces sécrétions et d’aérer efficacement l’oreille moyenne.

Quelles sont les maladies nécessitant l’aérateur transtympanique et qui peut poser un aérateur transtympanique ?

L’aérateur transtympanique est nécessaire dans certaines conditions, notamment lors d’otites moyennes aiguës récurrentes (accompagnées de pus et de fièvre), d’otites séreuses chroniques persistantes, et d’otites séreuses entraînant une atteinte de la capacité langagière. Lorsque les traitements médicaux traditionnels échouent, l’aérateur transtympanique devient une option viable pour améliorer les symptômes et prévenir les complications.

Lire  Circuzen Avis : quel est notre avis sur ce produit de Biovancia ?

Plusieurs spécialistes sont qualifiés pour poser d’un aérateur transtympanique. Tout d’abord, un oto-rhino-laryngologiste (ORL), en particulier spécialisé en otologie, est chargé d’établir le diagnostic initial. Ensuite, un chirurgien ORL, souvent spécialisé en pédiatrie, effectue les tests auditifs préalables à la chirurgie et réalise l’opération elle-même. Il est essentiel de consulter ces experts pour une évaluation précise et une bonne prise en charge.

Quel est le processus de pose d’un aérateur transtympanique ?

La pose d’un aérateur transtympanique se déroule généralement sous anesthésie générale chez les enfants. Cependant, chez adultes et les adolescents, il est possible de réaliser la procédure en consultation sous anesthésie locale et avec l’utilisation de gaz hilarant comme le MEOPA. Dans le cas des jeunes enfants, la pose de l’aérateur transtympanique peut être combinée à une adénoïdectomie, quand elles sont hypertrophiées.

L’intervention implique l’incision de la membrane tympanique à travers le conduit auditif externe sous microscope. Cela permet de libérer les sécrétions piégées derrière le tympan et d’assurer une aération adéquate de l’oreille moyenne. L’aérateur transtympanique est ensuite inséré dans la membrane tympanique.

Généralement, l’aérateur transtympanique est expulsé naturellement après quelques mois. Si ce n’est pas le cas, un ORL pourra l’expulser. Dans plus de 95% des cas, lorsque l’aérateur transtympanique chute ou est retiré, le tympan se cicatrise naturellement.

Quels sont les avantages que présente l’aérateur transtympanique ?

L’utilisation d’un aérateur transtympanique présente plusieurs avantages. Il favorise la prévention des complications associées aux otites séreuses chroniques telles que la baisse d’audition et les retards de développement du langage chez les plus petits.

Lire  C’est quoi la sinusite et quels sont ses effets sur les yeux ?

En outre, il évite les traitements antibiotiques répétés souvent nécessaires pour les otites moyennes aiguës récurrentes résistantes aux antibiotiques. En maintenant une ventilation adéquate de la trompe d’Eustache, l’aérateur transtympanique aide à restaurer la capacité normale du tympan à bien s’accorder aux sons et réduit les risques de rétraction du tympan.

Laisser un commentaire